Partagez | 
 

 Le Détonant (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar

Traqueur
Balaboum Q.
Traqueur
Messages : 2


Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Le Détonant (100%)   Mer 1 Fév - 16:10


Q. Balaboum



Nom : Q.

Prénom : Balaboum

Surnom : Le Détonant

Age :50 Berges

Race : Humain

Lieu de Naissance : Backua Island/ Route de tous les Périls

But(s) et/ou Rêve(s) : Construire une bombe démentielle

Camp et Grade : Chasseur de prime

Equipage/Tribu/Parti : Aucun

Armes/Capacités Spéciales : Médicaments détonants

Dieu/Statut : Scorpio

"Je certifie avoir lu le règlement, l’accepter et assumer tout acte allant à son encontre... Signé moi même"

DESCRIPTION

Par la suivante lettre, je m’engage, moi Doc. Valèrian officiant à Red Line, à assumer les conséquences de mon acte, en remettant en cause le secret médical. Cependant, il en va de la vie de tous et je ne puis tenir plus longtemps face aux nombre grandissant de citoyens mort, fauchés pas le Professeur Balaboum …

Description Psychologique du Doc:

Je commencerais par un seul mot « Pessimiste ». C’est ainsi que devraient être les patients du professeur en allant le consulter et c’est, malheureusement, l’état d’esprit du dit docteur. Le plus simple des rhumes devient vite la cause d’une mort certaine, je n’irais pas jusqu'à dire qu’il est incompétent, cependant, il est certain que ses compétences ne sont pas dans le domaine médical. Je dirais post-médical.

Le second mot serait « dérangé ». Passons son physique (dont je m’attarderais a posteriori) qui laisse perplexe quant à son intégrité mentale. Il est certain que Balaboum souffre d’une dégénérescence psychique accrue. Cet homme est vicieux et ne laisse aucune seconde chance à ses patients, patients consentant ou non d’ailleurs.

Enfin, le troisième et dernier trait psychique serait « Superstitieux ». La bonne étoile du professeur semble s’être éteinte dès le premier jour de sa vie. L’homme voue une grande partie de sa vie d’homme de « science » à distinguer la part de chance chez les uns et les autres. Il est lui-même persuadé que la chance ne frappe que les âmes bien nées, surement pour ce fait qu’elle l’a abandonné d’office. Le docteur de la mort, comme j’ai coutume de le dire, ne passe l’essentiel de sa vie qu’à jurer, cracher et passer sous des échelles. En effet, sa superstition semble être une forme de désocialisation croissante vis-à-vis des mœurs communes. L’homme combat sa malchance par la malchance. Singularité propre à lui-même.







Description Physique du doc:

Sieur Balaboum est un livre de médecine à lui seul. Non pas qu’il en connait le contenu, mais que le contenu semble avoir pris possession de sa personne. L’homme est d’une nature chétive et il semblerait que toutes les maladies du monde se soient trouvées un hôte capable de les héberger. C’est surement le cas médical le plus intéressant qu’il m’a été permis d’observer. Le monde médical aimerait tant se passer de lui, la mort aussi semblerait-il…

L’homme pâtit des conséquences d’un tel hébergement. Il est pâle comme un cachet (il semblerait que ce soit la seule chose qui le rapproche du médecin plus que du mendiant), barbu, cerné, l’air hagard et effacé.

Ses cheveux sont, et sachez qu’il m’est insupportable de le dire, secs. Encore, seraient-ils courts, mais non… longs et blancs qui plus est, comme s’il n’était déjà pas insupportable de regarder l’homme, il nous faut aussi regarder ses cheveux. Un manque de vitamines, c’est indéniable.

La silhouette était déjà assez inquiétante, il fallait qu’il s’affuble d’un manteau de poils noirs suffisamment épais pour le protéger de la fraîcheur extérieure. Le monde de la médecine est déjà tristement mis en avant par un individu d’une si pitoyable espèce (la violence de mes mots est, je vous l’assure, modérée), qu’il fallait que le monde des vétérinaires en pâtisse aussi. « L’égal de son cavalier », le docteur ne pouvant faire le moindre pas sans se déclencher un emphysème pulmonaire aigu, se déplaçait sur le dos d’un « cheval » de même constitution que son cavalier, et croyez-moi la comparaison trouve tout son sens lorsqu'ils sont l'un sur l'autre. Le cheval, qu’il se plaisait de nommer « Peste », menaçait de rendre le dernier souffle à chaque minute. Sa langue rosée pendouillait sans vie au bout d’un museau recouvert de morve chevaline et une frange blonde cachait ses yeux, donnant un semblant de vie à cette vieille mule grisâtre décrépie par les années.


HISTOIRE


Afin de constituer un dossier solide sur le dit médecin, je me dois de vous conter l’histoire que j’ai apprise du personnage. L’ensemble de ces informations étaient consignées dans le dossier personnel du Doc, je les ai rassemblé de façon à être lus et me suis permis de reproduire les quelques paroles griffonnées par le Doc à chaque ligne de son dossier. Il va de soit que leurs validités puissent être remit en cause par qui de droit si tant bien cette personne ait survécu aux prescriptions assassines du Détonnant.


« Bakua Island est une île paisible de la route de tous les périls. Très peu enclin aux pillages, l’ensemble de sa populace est, pour l’essentiel, fermière. Faiblement peuplée, pas plus d’une centaine de têtes, ainsi que faiblement arpentée, le seul relief étant le toit sinueux de la mairie. C’est dans cet environnement sain que naquit l’enfant le moins sain de corps et d’esprit qui soit : Balaboum Junior.
Non pas que ses parents étaient maladifs, bien au contraire, son père était un solide gaillard aux mains calleuses et au cou de bœuf et sa mère, une bien portante, riche en chaire et en sang comme en témoignaient ses grosses joues rouges.

Imaginez la déception du père Q. qui ne souhaitait d’un fils que dans le seul but d’avoir un fier bonhomme à ses cotés dans les champs ! Le voilà face au garçon le plus chétif qu’une femme ait pu porter, elle n’avait d’ailleurs subi aucune modification physique après l’accouchement ce qui témoignait de la petitesse de l’enfant, ou de la grosseur de la mère. Conscient qu’une bouche inutile à nourrir serait une ruine pour la famille, l’homme voulut s’en séparer, à défaut d’enfant, il aurait de l’engrais ! Cependant, la seule bonne veine du petit Doc fut la naissance quasi-simultanée d’un poulain dans l’étable. La mère vue cette naissance comme un signe, elle garderait l’enfant à n’importe quel prix. Le mari était disposé à suivre les bonnes volontés de sa femme, il ne pouvait rien lui refuser, ses formes étant rondes comme il les aimait, il craignait qu’elle se refuse à ce qu’il puisse y plonger bien profondément ses fortes mains de paysan.

A mesure que l’enfant grandissait, il ne tenait toujours pas debout, trop faible pour mettre un pied devant l’autre. Si bien qu’il passait sa vie sur le dos de son cheval « Peste », nom donné par la mère, nom qui avait d’ailleurs tout son sens vus l’épaisseur de la monture. En effet, Junior semblait avoir tissé un lien si fort avec son cheval que celui-ci n’avait pas gagné en résistance en douze ans de vie.

Il semble inutile d’insister sur le fait que le père avait hérité de deux bouches à nourrir en plus : un gamin maladif et suant à chaque baisse de température ainsi qu’un bourrin qui s’effondre par une simple brise.
Balaboum Junior était un enfant triste et pessimiste, inutile de le préciser, sa composition maladive l’empêchait de sortir de sa maison, le rendant d’une pâleur morbide et d’une humeur plaignante. Le bruit de raclement de fond de gorge était le seul son qui sortait de sa bouche. Peste constituait le camarade unique du petit homme et il ne s’en plaignait pas.

Son habitude à être la cible quotidienne des rhumes, grippes et infections en tout genres, l’avait rendu intarissable sur les diverses façons de se soigner ainsi que sa monture. Forcé de constater que son fils était doué, enfin, dans un domaine, les Q. le submergèrent de manuels médicaux. Un fils médecin, c’est bien même si un fils cutéreux, c’est mieux !



- Faites une pause pour prendre un café bordel ! ... C'est chaud ? On repart -


Puis vint le jour où, de la hauteur de ses 20 ans et de la robustesse d’un enfant de 14 ans, les parents décidèrent d’envoyer leur enfant à Drum, la terre des médecins, pour qu’il aille y faire ses études. Une navette partait du port de l’île dans la soirée.

Q. Junior n’avait pas gagné en robustesse, maladif à souhait, il se plaisait de vivre comme un patient éternel, sans cesse recracher de la gueule de la mort à chaque nouveau symptômes. Ses livres étaient tous cornés à chacune de leurs pages, une corne pour les maladies dont il avait déjà été « l’hôte ». Peste se portait au mieux de la forme de son cavalier, c’est peu dire. Le paisible Q. avait développé un air de plus en plus taciturne à mesure que les années passaient, il semblait avoir 30 ans. Sa démence grandissait avec lui, persuadé que son étoile avait cessée de briller à la minute même où il est né. Selon lui, la chance ne pouvait sourire qu’aux âmes bien nées et qu’elle ne peut être véritable que si elle étaient sans cesse mise à l’épreuve. Pour l’instant, sa vie se posait en permanence sur le seuil de la mort, mais jamais la porte ne s’ouvrait « Une veine de tous les diables ! Kof Kof ».

Une dizaine de pulls, un manteau de poils de chats noirs sur le dos et la panoplie complète des livres de médecine dans un sac, Peste scellé… Ils étaient en marche vers son fébrile destin.
Le port grouillait d’activités, l’île était devenue beaucoup plus animé depuis un certain temps. Malgré tout, le singulier personnage et sa singulière monture n’amenait guère de gaieté sur les quais, une humeur de mort habitait chacune des vagues et chacun des hommes. Les deux protagonistes semblaient se traînaient d’un pas lents et pénible vers les docks. Chaque foulés semblaient être l’avancé vers une mort qui reculait simultanément, tel une danse mortuaire.

Un bateau prenait des voyageurs, Stronger s’hissa à l’intérieur et s’étala de tout son flanc. Le futur Professeur Balaboum Q. était en mer.

Alors qu’il vomissait un mélange de bile et de sang sur le pont à chacune des vagues qui se fracassaient sur la coque, il avait entendu « Terminus : Boom Town, l’île des artificiers ! ». Il s’était contenté de sourire, la gerbe souillant ses cheveux « Quel déveine ! Mouahahaboueuurg ».

Q. passa quinze ans de sa vie sur le continent de Boom Town, il avait appris tout ce qu’il fallait savoir sur les explosifs, de la conception à la destruction. Il s’était vu naître une passion terrible pour les détonations. Parallèlement, il avait poussé son savoir médical en étant victime de nouvelles maladies. Son aspect tenait plus du miséreux que du médecin, il semblait passer de vie à trépas à chaque bouffée d’air.

A l’aube de ses quarante-huit ans, « Balaboum Q. » s’était fait un nom en détruisant la ville de Boom Town en prescrivant un médicament explosif au patron d’une boutique d’artifice. Aucun rescapé, les villages aux alentours ne retrouvèrent que le Doc et son cheval agonisant, enfin, en « bonne santé ». La mort ne semblait toujours pas vouloir d’eux à ses cotés. Le « Détonant » était né.





Le personnage étant présenté et demeurant une menace, je demande que ce charlatan soit rallié de l’Ordre Des Médecins. Que la chance soit avec vous !



Dernière édition par Balaboum Q. le Jeu 2 Fév - 10:59, édité 1 fois (Raison : imaginait=> imaginez)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 92


Feuille de personnage
Niveau:
0/100  (0/100)
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Equipage: Solo

MessageSujet: Re: Le Détonant (100%)   Ven 3 Fév - 19:45

Description :
¤ La Qualité :
-> Orthographe, Conjugaison, Grammaire : [5/5] Fautes élémentaires de la langue française.
-> Vocabulaire, Construction Syntaxique : [5/5] Construction des phrases, répétitions...
¤ La Quantité :
-> Nombre de Mots : [2/4] Maximum de lignes fixé à 800.
-> Aération du Texte : [2/2] Un paragraphe toutes les 20 lignes minimum, 50 lignes maximum.
¤ L'Originalité :
-> Les Précisions : [1/2] Donner beaucoup de détails aide le lecteur à se repérer.
-> La Méthode : [2/2] Originalité par le style humoristique par Iss Hilton...
¤ Sous-total : [16/20]

Histoire :
¤ La Qualité :
-> Orthographe, Conjugaison, Grammaire : [3/3] Fautes élémentaires de la langue française.
-> Vocabulaire, Construction Syntaxique : [3/3] Construction des phrases, répétitions...
-> Histoire, Parcours et Logique [4/6] Logique de l'histoire pour les personnages, les lieux, les déplacements...
¤ La Quantité :
-> Nombre de Mots [1/5] Maximum de lignes fixé à 1000.
-> Aération du Texte : [3/3] Un paragraphe toutes les 20 lignes minimum, 50 lignes maximum.
¤ L'Originalité :
-> Les Précisions : [1/2] Donner beaucoup de détails aide le lecteur à se repérer.
-> La Méthode : [4/4] Originalité par style humoristique...
-> Le Personnage : [2/2] Originalité du personnage : physique ou caractère.
-> L'Histoire : [2/2] Originalité de la trame.
¤ Sous-total : [23/30]

Général :
¤ La Qualité :
-> Orthographe, Conjugaison, Grammaire : [8/8] Fautes élémentaires de la langue française.
-> Vocabulaire, Construction Syntaxique : [7/7] Construction des phrases, répétitions...
-> Histoire, Parcours et Logique : [5/8] Logique de l'histoire pour les personnages, les lieux, les déplacements...
¤ La Quantité :
-> Nombre de Mots : [2/9] Maximum de lignes fixé à 1500.
-> Aération du Texte : [6/6] Un paragraphe toutes les 20 lignes minimum, 50 lignes maximum.
¤ L'Originalité :
-> Les Précisions : [2/3] Donner beaucoup de détails aide le lecteur à se repérer.
-> La Méthode : [3/3] Originalité par style humoristique...
-> Le Personnage : [3/3] Originalité du personnage : physique ou caractère.
-> L'Histoire : [3/3] Originalité de la trame.
Sous-total : [39/50]

Total : [78/5] : [15,6/20]

Ce qui te fait un niveau 32 + 3 niveaux bonus car j'ai bien aimé ta présentation, je t'aurais volontiers donné plus si tu avais fait plus de quantité, plus d'épaisseur, ce qui bouffe un peu ton "capital précision" sur le total. Te voilà donc validé Traqueur niveau 35.
- Tes armes te sont octroyées, je te demanderai par contre de les créer et préciser ici : http://op-new-genesis-v2.forumgratuit.org/t22-creation-d-armes
- Si tu désires créer ton île, c'est ici : http://op-new-genesis-v2.forumgratuit.org/t26-creations-d-iles
- Pour faire ta FT, c'est ici : http://op-new-genesis-v2.forumgratuit.org/f23-fiches-techniques-et-strategiques
- Si tu pouvais décrire rapidement ton personnage pour aider tes camarades de RP dans ce topic : http://op-new-genesis-v2.forumgratuit.org/t29-description-post-presentations

Amuse-toi bien parmi nous !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

[17:51:39] @ Takiya D. Genji : tiens
[17:51:42] @ Takiya D. Genji : 5€
[17:51:45] @ Takiya D. Genji : Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Détonant (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Prologue - Les Protagonistes :: Préambule des Adhérents :: Présentations Ratifiées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit