Partagez | 
 

 Syrena Vyrae, ou le chant des sirènes. [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar

Messages : 11


Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Expérience:
0/1500  (0/1500)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Syrena Vyrae, ou le chant des sirènes. [Terminé.]   Mer 30 Mai - 1:05










Syrena VYRAE

Remplacez l'adresse de l'image dans la balise img src ="Adresse de l'Image" par celle de votre avatar.

Nom : Vyrae
Prénom : Syrena
Surnom : Vampire des mers, Poisson du diable
Age : 33ans
Sexe : Féminin
But(s) et/ou Rêve(s) : Retrouver l'équipage de pirates à l'origine du massacre et les tuer un par un // Trouver l'amour
Camp et Grade désirés : Aucun
Armes/Capacités Spéciales : Utilisation du harpon // Son chant séduit tout être de sexe masculin // Ses larmes rallonge l'espérance de vie de celui qui les boit // Un baiser empêche quiconque de se noyer
Lieu de Naissance : Black Cap Baie, Calm Belt
Nature : Sirène
Dieu/Statut : Aquarius
Equipage/Tribu/Parti désirés: Aucun
Spécificité : Aucune
"Je certifie avoir lu le règlement, l’accepter et assumer tout acte allant à son encontre..."
Signature : VYRAE Syrena

Aquarius lui-même rougirait devant une telle splendeur. Véritable joyaux marin, Syrena compte certainement parmis les plus belles créatures de ce monde. Une silhouette aussi fluide et gracieuse que l'écume se jettant sur les rochers, vous ne pourrez pas passer par Dark Cap Baie sans avoir admiré la beauté des sirènes. Dans les écrits pirates, les sirènes sont décrites comme étant de viles créatures mi-femme mi-poisson, la peau recouverte d'écailles, les doigts palmés et aux crocs accérés et dégoulinants de sang. Seulement, quel homme peut prétendre avoir vraiment vu les sirènes et en être revenu vivant?
En réalité, les sirènes sont de magnifiques créatures. Le cas de Syrena peut très bien témoigner de la beauté de la race. Un visage angélique dans lequel s'inscrivent deux yeux légèrement en amande couleur saphir, un petit nez taquin et une bouche pulpeuse aux couleurs du sang. De très long cheveux couleur de feu encadre ce visage aux lignes parfaites et retombent sur un buste fin masquant ainsi une poitrine généreuse. Tout porte à croire qu'il est ici question de la description d'une femme humaine de toute beauté. Seulement, si vous avez assez de chance pour voir l'intégralité du corps de Syrena, vous pourrez appercevoir qu'au bout de ce corps digne des plus grands fantasmes masculins, une queue d'environ deux mètres recouverte d'écailles sintillantes se terminant par deux imenses nageoirs.

Et l'amour a perçé mon coeur.. ♫ ♪ ♪ ♫ ♩ ♬

Contrairement à certains créatures écumant les mers, les sirènes sont des êtres relativement difficiles à cerner. Certes, elles ont la réputation d'attirer et de dévorer les marins assez téméraires pour s'aventurer jusque dans leurs eaux, mais si on prend la peine de regarder plus loin que ça, je peux vous affirmer que ça en vaut la peine. Il faut savoir que comme ses semblables, Syrena est une créature ayant la particularité de vivre avec un peuple du même genre, c'est à dire, uniquement des femmes. De plus, contrairement à ce que les marins ont pu entendre des sirènes, ce ne sont pas des créatures froides et sans coeur... Syrena, comme toutes ses soeurs, attends avec impatience le jour où la mer leur amènera le pirates dont elle tombera éperdument amoureuse. Mais si elle dévore tous les marins, comment peut-elle savoir si l'être quelle aime n'est pas déjà mort noyé vous demanderez-vous? Eh bien la réponse est simple: Il est dit que lorsque l'amour de la sirène viendra, lui et lui seul pourra jouir de son chant sans se jeter à la mer, ce qui n'arrive malheureusement que très rarement.
Si elle fait preuve d'une grande loyauté envers ses semblables, Syrena n'accorde cependant aucun crédit à toute autre forme de vie terrestre. De nature gai et fantaisiste, Syrena est une grande passionnée de musique. Son activité favorite étant de remonter à la surface afin d'écouter le chant des marins en fête et le son de leur instruments. Libre à vous donc de vous aventurer sur Black Cap Baie afin de révéler aux sirènes vos talents de musicien, il n'est cependant pas dit que vous repartiez comme vous êtes venu.


Mon calvaire commença lorsque je fut mise au monde, il y a trente trois ans de cela. Je vis le jour sur le sombrement célèbre Black Cap Baie, plus connu sous le nom du royaume des sirènes. C'est malheureusement la seule chose que je puis dire sur ma naissance et mes premières années, je ne me souviens nullement du reste. C'était tranquille Black Cap Baie, notre peuple avait fait en sorte qu'aucun marins ne viennent souiller notre royaume, évidemment, les méthodes pour parvenir à cela étaient et sont encore particulièrement détestables. En effet, mes aînées se rendaient à la surface, et chantaient de longues minutes et finissaient en dévorant les pauvres hommes qui osaient se rendre chez nous, car oui, c'était chez nous. Mais tout n'était pas si noir. Même si vu de la terre, nous vivions au centre d'une crique qui paraissait très hostile avec ses rochers semi visibles, ses épaves restées hors de l'eau et son ciel sombre ou tournoyaient corbeaux et autres charognards. Non, vu de sous la mer, c'était un endroit charmant, la flore ainsi que la faune marine proliférait, vous pouviez passer des heures allongé sur un petit rocher à admirer les quelques rayons de soleil illuminer les anémones et autres petits poissons multicolors.
Je me rappelle avoir passé de bon moments en compagnie de mes soeurs ainées, des moments où nous partions jouer avec les étoiles de mer, des moments que nous passion à nous raconter de belles histoires d'amour, des histoires dans lesquelles nous rêvions qu'un jour un marin riche et sans peur franchirait Black Cap Baie pour chasser les sirènes et que finalement, il tomberait éperdument amoureux de l'une d'entre nous, et ainsi, nous ne nous quitterions plus jamais, nous irions visiter le monde entier, que ce soit terre ou mer, que nous vivrions de dangeureuses et romantiques aventures. Pour mes soeurs, l'homme idéal était capitaine d'un grand navire, grand blond à la peaux matte, yeux bleus et joliment vétu, à l'inverse, j'avais toujours fantasmé sur un jeune matelot brun, à la peau clair et aux yeux sombre, je ne sais toujours pas pourquoi d'ailleurs... Mais je m'égare. Tous ces moments que j'avais passé avec elles, ça, c'était ma vie, la vie dont j'avais toujours rêvé.
Seulement, ce n'était pas près d'arriver. Nous autre sirènes étions connues pour notre cruauté. En effet, nous avions pour coutume d'aller nous jouer des pauvres hommes qui venaient sur nos terres, dans l'unique but de les dévorer. A croire que l'océan ne nous fournissait pas de nourriture... C'est en ce point que j'étais totalement différente de mes semblables. Depuis toujours, je m'étais refusée à goûter à la chair humaine, je ne voulais pas être vu comme une prédatrice en quête de viande fraiche, ça ne me ressemblait pas, je n'étais pas mauvaise.
Enfin, ça c'était avant le drame.
II. Mermaid's hunting

Ce soir là, tout était paisible sur la crique de Black Cap Baie. J'étais occupée à rêver, ce que je faisais quasiment tout le temps lorsque j'étais seule. Comme tous les soirs, l'eau était calme, pas une vague, je pouvais même entendre les mouette à travers la fine brise qui venait siffler contre les rochers.
Seulement, tout à coup, tout devint trop calme, et je sentais que quelque chose approchait. Je sortai alors de mes rêves, et décidai de remonter à la surface afin de voir ce dont il était question, et à me grande surprise, il y avait des hommes. Je me rappelle très bien de ce moment, ils étaient sept à bord d'une petite barque, quatre d'entre eux ramaient et les trois autres regardaient autour d'eux, l'air fasciné par notre modeste territoire. C'est alors qu'ils se stopèrent net au milieu de la crique, quant à moi, je les observais cachée derrière un rocher, à quelques mètres à peine. L'un d'eux retint alors toute mon attention. Il n'avait pas l'air très grand vu d'ici, et comme dans mes rêves, il était brun et avait les yeux foncés. C'est alors que mon coeur se serra dans ma poitrine. Par Aquarius, il était la, je le sentais, c'était lui mon marin riche et sans peur, celui que j'attendais depuis tant d'années. Dès lors, il sortit ce qui semblait être une lyr, se mit à jouer et à fredonner un petit air. Mon dieu qu'il était beau. Je profitai alors de sa chanson pour m'approcher de la modeste embarcation, afin de voir mon marin de plus près tout en continuant d'écouter sa chanson. C'est alors qu'au bout de quelques minutes, je décidai de me montrer. Je sortai d'abord ma tête de l'eau et constatai que tous étaient endormis, sauf lui, qui continuait à jouer et a chanter. Je m'approchai alors de lui, m'aggripant aux rebords de la barque, laissant découvrir tout mon corps excepté ma longue que de poisson. Il s'arrêta alors de jouer, l'air stupéfait, se racla la gorge et s'approcha de moi, les yeux grands ouverts. Il prit un petit moment avant de me parler:
- Est-ce que tu... tu sais parler? Dit-il d'une voix tremblottante et male assurée tout en s'asseyant en face de moi. Ce à quoi je répondis: - Oui. En lui adressant un sourire timide. Je sentai que je rougissais aussi bien intérieurement qu'extérieurement. Il me sourit alors à son tour et me dit:
Mon dieu ce que tu es belle. Voudrais-tu que je joue pour toi? Et là, je sentais que mon coeur chavirait, c'était lui le marin dont j'avais toujours rêvé, j'en étais sûre. Il prit donc sa lyre entre ses mains et commença à jouer. C'est alors que je me mis à chanter. Et je chantai ainsi pendant de longues minutes, nous nous regardions toujours les yeux dans les yeux en nous rapprochant timidement l'un de l'autre.
Seulement, je n'avais pas du tout vu la suite des évènements de cette façon.
Lorsque nous ne fûmes qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, j'entendai au loin que quelque chose approchait, un navire, mais beaucoup plus gros que cette petite barque. C'est alors que lorsque je vis le pavillon du bateau, qui n'était autre que celui d'un navire de pirates, je me mis à pousser un cri strident qui avait pour but d'ameuter toutes mes soeurs, les prévenant ainsi que ledit bateau et les sept marins n'étaient ici que pour une chose, la chasse à la sirène. J'eus alors un mouvement de recul et un regard attristé vers celui que je pensais sincère. C'est alors que tout s'enchaîna très rapidement. Les six autres marins endormis se reveillèrent et allumèrent des explosifs qu'ils jettèrent à la mère au même moment que mes soeurs remontaient à la surface et que le navire géant entrait dans Black Cap Baie. Tout se mit à exploser, je fus frappée par des morceaux de rochers complètement détruits, et je vis certaines de mes soeurs déchiquetée par l'explosion. Je fus alors prise de panique, et ne savais quoi faire. Il fallait que je protège mon peuple, coûte que coûte, c'est pourquoi, avec plusieurs de mes semblables, nous nous jettions sur la barque afin de la faire chavirer, et ainsi noyer les pirates qui avaient tenté de se jouer de nous. Pendant que nous nous attelions à cette tâches, plusieurs de mes soeurs remontèrent à la surface avec nos armes, des harpons, afin de s'en prendre à ceux qui étaient sur le plus gros navire et qui continuaient de jetter toutes sortes de projectils à la mer.
Le combat dura plusieurs heures et lorsque nous eumes noyés assez de marins et que de notre coté aussi, les pertes s'avéraient lourdes, nous décidâmes de battre en retraite et de nous réfugier dans les profondeurs. Lorsque le calme semblait être revenu, je décidai d'aller voir ce qu'il ce passait à la surface. Et lorsque je fus remontée, j'assistais à la pire scène de cauchemar qu'aucune d'entre nous n'avait osé imaginer. Des corps, pirates et sirènes de part et d'autres des rochers frappés par les vagues, et au loin, prises dans des filets, j'entendais les cris de détresse de mes soeurs condamnées à être réduite en esclavage pour les plus chanceuses, torturées pour leurs larmes pour les autres... Le pire dans tout ça, c'est que je l'apperçu au loin, celui qui avait fais chavirer mon coeur quelques heures plus tôt. Je pouvait l'entendre chanter des chansons joyeuses et rire avec ses camarades. C'est à ce moment là que je fus réduite à néant.
Pendant toutes ces années, mes soeurs avaient eus raison. Lorsqu'un homme vient à Black Cap Baie, ce n'est jamais avec de bonnes intentions, et je me jurai à présent, de suivre l'exemple de mes soeurs mortes ou parties. J'allais massacrer quiconque s'aventurerait ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Espion C.P. 9
Dæmon Flinch
Espion C.P. 9
Messages : 99


Feuille de personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Syrena Vyrae, ou le chant des sirènes. [Terminé.]   Ven 1 Juin - 11:07

Description : [14/20]
Spoiler:
 

Histoire : [20/30]
Spoiler:
 

Général : [35/50]
Spoiler:
 

Total : [69/5] : [13.8/20] Soit niveau 28

Bonus : [3/5]

Te voici donc niveau 31, dans les civils et autres, avec tes demandes (tu pourrais posséder un haki, ou un sabre d'exception/harpon d'exception en arme créée si tu le souhaites).
Pour son chant, j'aimerais y mettre une limite tout de même, sachant qu'il est un peu trop puissant pour moi actuellement : Pas plus de 3 hommes à la fois, avec possibilité d'y résister (mais extrêmement dur, au moins un haki requis par exemple), et pendant 15 minutes seulement.
Pour le baiser, j'y ajoute également une limite de temps : il permet la respiration sous l'eau pendant 30 minutes, une fois par jour.

J'ai beaucoup aimé l'histoire, je l'avoue bien, mais il est dommage que tu sois passée vite sur certains points (même si le principal est bien raconté, et intéressant). L'originalité est là, bref, c'est une bonne présentation Smile

Bon jeu sur One Piece New Genesis Smile

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Syrena Vyrae, ou le chant des sirènes. [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Prologue - Les Protagonistes :: Préambule des Adhérents :: Présentations Ratifiées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit