Partagez | 
 

 Présentation de Legend Silver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar

Capitaine Pirate
Legend Silver
Capitaine Pirate
Messages : 4


Feuille de personnage
Niveau:
28/100  (28/100)
Expérience:
0/1500  (0/1500)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Présentation de Legend Silver    Mer 13 Fév - 15:44










Legend Silver


Nom : Legend
Prénom : Silver
Surnom : Pas forcément nécessaire
Age : 20 ans
Sexe : Masculin
But(s) et/ou Rêve(s) : Trouver le One Piece et devenir le Seigneur des Pirates
Camp et Grade désirés : Pirate | Capitaine des Flashs
Armes/Capacités Spéciales : Fruit du Démon : Gura Gura No Mi

Lieu de Naissance : L'île de Sapphiria, GrandLine
Nature : Homme
Dieu/Statut : Croyant avec Fruit du Démon , Virgo
Equipage/Tribu/Parti désirés: Futur équipage
Spécificité : Spécificité physique
"Je certifie avoir lu le règlement, l’accepter et assumer tout acte allant à son encontre..."
Signature : Legend D. Silver

Et bien quand on vit seul dans une forêt et qu’on n’a pas eu l’occasion de voir le monde, aussi vaste soit-il, il est normal d’avoir une personnalité assez… spéciale qui ne ravira pas tout le monde. C’est un peu le cas de Silver. Il a vécu ses dix premières années dans un village dont les habitants pour leur majorité le haïssaient pour les crimes de son père qu’il n’a même pas eu l’occasion de croiser. Pour finalement essayer de survivre seul, dans une forêt hostile, habitée par de nombreuses créatures féroces. Il est clair que le jeune pirate n’a pas eu une vie heureuse et équilibrée. Alors, si nous jugions du résultat.

Et bien pour commencer, voyons ses qualités. Silver est un bon vivant, il reste toujours souriant sociable, bavard et drôle. Le jeune homme avait beau avoir vécu seul à Sapphiria, cela ne fait pas de lui un solitaire. Il arrive très facilement à s’ouvrir aux gens et sa bonne humeur habituelle en est pour quelque chose. Il peut sans le moindre problème faire la fête avec un inconnu, car en effet, c’est un sacré fêtard. Lorsqu’il arrive dans une taverne, ça ne lui suffit pas de boire du saké ou du rhum, il faut toujours qu’il monte sur la table pour se mettre à chanter toutes sortes de chants de marins, d’aventuriers ou de pirates. Et entre nous… Il chante comme une casserole, mais cela a le mérite de donner de l’ambiance. Il a le don de communiquer sa bonne humeur. Le jeune homme est un grand optimiste, certains pourraient traduire ça comme de la folie. En effet, pour lui rien n’est impossible si on y met les moyens et c’est pour cela qu’il croit fermement pouvoir entrer dans la légende en devenant seigneur des pirates.

Et comme tout le monde à des défauts, il en a aussi. Tout d’abord, le jeune homme n’est pas l’intelligence incarnée. Il ne faut surtout vous attendre à des plans ciselés de sa part. En fait, il ne faut pas lui demander de réfléchir, il trouve ça si fastidieux et inutile. Mais si par miracle il lui arrivait de réfléchir et je dis bien par miracle. Il pourrait vous sortir une idée lumineuse que, je suis sûr, vous jetteriez à la poubelle. C’est un homme d’action et non de réflexion. On dit souvent que le franc-parler est une qualité…Non, pas chez Silver. Il ne ment jamais. Quand quelque chose ne lui plait pas, il le dit directement. Quand une personne ne lui plait pas, il va le lui dire aussi. Et cela a le don d’engendrer de nombreuses bagarres et pas mal de problèmes. Autre défaut récurent chez lui est que c’est un homme impulsif. Il peut démarrer au quart de tour et cela fait de lui une personne très imprévisible. Mais ce qui caractérise le plus le jeune Silver, c'est cette constante volonté de toujours vouloir tester ses limites, pour cela, il peut sans le moindre problème mettre sa vie en péril. Mais à part tous ses défauts, ça reste un bon type.

En ce qui concerne les affrontements, comme dit auparavant, Silver est un homme d’action. Et en combat cela se révèle être son atout majeur. Contrairement à beaucoup de pirates, il n’aime pas frapper par derrière, car il trouve que c’est lâche, même pour un forban. En plein engagement, le jeune Legend n’use d’aucune stratégie et utilise son instinct en s’adaptant à son adversaire. Bien que ce soit un bretteur à la base, il aime bien se battre avec son corps, enchaînant des coups de poings et des coups pieds. Silver n’abandonne jamais et lorsque l’enjeu le tient à cœur, il met souvent sa vie en péril.

Pour finir, il est important d’expliquer sa volonté de devenir pirate. Il ne l’a pas fait pour l’argent, bien qu’il ne crache pas dessus. Lorsqu’il était enfant, il lui arrivait souvent de plaindre son sort. En effet, pour un garçon, il était inconcevable de ne pas comprendre la raison pour laquelle tous les villageois de Barb’a Patia avaient le regard haineux. Alors, il n’avait pas le choix et restait recroquevillé, lui qui voulait tant se faire des amis et s’amuser avec eux. Mais plus il grandissait, plus il prenait confiance en lui. Être pirate signifiait pour lui être libre de toute attache, mais surtout être libre de son passé. Il ne veut pas la gloire seulement pour ce qu’elle est. Entrer dans la légende signifie pour lui crier son existence au monde, comme il avait fait aux villageois le jour de ses dix ans. Quant à sa volonté de créer un équipage, il veut avoir ce qu’il n’avait jamais eu, des amis, de vrais amis avec qui il formerait une véritable famille symbolisée par le pavillon noir. Et pour eux, il mettrait sans la moindre hésitation sa vie en jeu.

Prologue : Le vent de la destruction :

GrandLine, souvent des personnes penseraient que c’était un lieu d’aventure, de joie, de défi mais ce n’était pas que ça. GrandLine était également la scène de tristesses, de tragédies et de cruautés. Souvent, l’on ne mérite pas le mal qui nous arrive alors pourquoi tant d’injustices, le monde ne trouvait pas la réponse à cette question, Legen D. Silver non plus. Lui qui s’était lancé à l’aventure avec la volonté de répondre à ces sempiternelles interrogations. Mais revenons un peu dans le passé pour découvrir l’histoire de ce jeune garçon qui deviendra peut-être un jour, le seigneur des pirates.

Quelque part dans la grandeur de GrandLine se trouvait un petit village sympathique où les habitants vivaient paisiblement. C’était Barb’a Patia. Le village se trouvait dans une île hivernale du nom de Sapphiria où l’éternel ciel grisâtre régnait autant que roi et la blancheur immaculée de la neige autant que rêne. À Barb’a Patia les maisons étaient faites de bois dont les toits étaient recouverts d’un blanc manteau qui s’illuminait sous les faibles rayons du soleil, on pouvait observer les légères lueurs d’un feu depuis les fenêtres des habitations. Les habitants étaient quant à eux fort sympathiques et vivaient simplement. On pouvait percevoir dans certains coins de rues le chuintement de quelques bûches qui brûlaient entourées d’enfants qui s’amusaient et chantaient une douce mélodie bien connue des villageois, contant de grands faits d’autrefois, hymne de bonheur et de gaîté. Mais le destin pouvait être cruel, décidant de souffler le vent de la destruction sur Barb’a Patia.

Sous la faible lueur de la lune au milieu de la nuit, un navire sombre s’avançait discrètement dans la baie de Sapphiria se rapprochant du port de Bab’a Patia. Le pavillon qui se dressait sur le plus haut mat était aussi sombre que le navire. C’était des pirates. Sous ordre du capitaine, le bateau vira à bâbord et les membres de l’équipage se mirent à armer les canons. Une attaque se préparait. Le village n’ayant que peu d’importance politique pour la Marine, celle-ci n’avait affecté qu’un Lieutenant et une dizaine de soldats de première classe et jusqu’à cette nuit, aucun incident n’était à déplorer. Alors que l’un des soldats faisait sa ronde habituelle sur le port, il entendit un cri empli de force qui venait du Black Horse. C’était le fameux pirate Legen D. Roy qui donna l’ordre de faire feu sur Barb’a Patia. La première salve de canons avait fait couler le navire de la marine ainsi que quelques maisons qui se trouvaient non loin du port, plongeant leurs propriétaires dans la panique. Le marine de première classe s’était empressé d’aller sonner l’alarme mais hélas, il avait été tué par un boulet de canon qui s’était écrasé près du lieu où il se trouvait. La deuxième salve fut plus violente car les pirates visaient la base de la marine mais les soldats sous les ordres du lieutenant avaient réussi à s’en sortir. Tous les habitants du village se réveillèrent et une véritable panique générale s’était engendrée. La troisième salve fut la plus meurtrière de toutes, les pirates visaient directement les habitants et leurs habitations. Nombreux d’entre eux avaient péris sous le feu du Black Horse, le navire pirate.

À l’attaque !!! Pas de quartiers et apportez-moi les plus belles femmes de ce village !!



Quatre barques remplies de pirates armés jusqu’aux dents se détachèrent du navire pour se diriger vers le village. L’ordre était clair, ils avaient le devoir de tuer toute personne qui croiserait leur chemin. C’était la politique de l’équipage. Le lieutenant intima à ses hommes de se préparer à se battre mais face aux nombreux brigands des mers, l’issue de la bataille ne faisait aucun doute. Les malandrins s’avançaient de plus en plus dans le village, certains pénétraient dans les maisons afin de piller tout ce qu’ils auraient pu trouver comme objet de valeur. Certains s’époumonaient en beuglant des chants de pirates qui insufflaient du courage chez les brigands et inspiraient la peur chez les soldats de la marine, mais il y avait encore un espoir de sortir victorieux de la bataille car des hommes du village prirent les armes afin de défendre Barb’a Patia. La terreur régnait sur la petite bourgade de Sapphiria, on pouvait entendre les cris des enfants, les lames qui s’entrechoquaient ainsi que les balles qui fusaient des fusils et autres armes à feu. À l’aube, le silence avait repris son droit et les corps de marines et de pirates étaient affalés çà et là, sanglants et gémissants. Les hommes de Legen D. Roy avaient finalement remporté le combat. Certains campèrent dans la taverne du village, vidant les stocks de rhum et tout ce qu’il y avait en nourriture. Quant au capitaine, il demeurait dans sa cabine, accompagné de cinq des plus belles femmes du village qui avaient été sélectionnées par les membres de l’équipage. Certaines d’entre elles étaient déjà mariées et venaient désormais d’être bafouées par la cruauté de Roy. Une semaine plus tard, les pirates quittèrent le village presque entièrement détruit. Les survivants de l’attaque allaient devoir reconstruire Bab’a Patia.

Chapitre premier : Sombre héritage


Une année après la tragédie. Le village avait été complètement reconstruit et la marine avait décidé d’affecter plus de soldats pour la sécurité de Barb’a Patia. Les villageois avaient réussi à continuer à aller de l’avant, bien que cela n’ait guère été simple pour eux. Mais un évènement allait bientôt raviver leur douleur. Un matin d’automne, une famille était en deuil car un enfant venait de naitre provoquant la mort de sa génitrice. Cette dernière était l’épouse d’un forgeron et avait vécu les neuf mois les plus rudes de sa vie, elle portait en elle un enfant dont elle n’éprouvait que dégoût. C’était la progéniture du capitaine pirate qui avait attaqué leur village. Le jour de la naissance de Silver, tous les habitants étaient maussades et un vent de souvenir leur fit revivre les terribles évènements de l’an dernier, l’atmosphère était aussi glaciale que le temps de Sapphiria. Lorsqu’il fallait trouver un prénom pour le jeune garçon, l’époux décida de le nommer Silver.

Les premiers temps après l’accouchement, les villageois pensaient souvent à ôter la vie du jeune bambin car à leur yeux, le fils ne pourrait que ressembler à son père. Le tuer pendant qu’il était temps les protègerait d’un avenir incertain, mais ils finirent par abandonner cette idée. Quelques années plus tard, de tous les enfants du village, Silver était celui dont il bénéficiait du moins d’attention. Même son père adoptif ne lui accordait aucune affection, le considérant comme le responsable de la mort de sa bien-aimée femme. Il venait de l’épouser lorsque les pirates avaient pillé la petite bourgade et n’avait vécu aucun véritable instant de tendresse avec celle-ci après le drame. Le fils du pirate grandissait petit à petit mais ne comprenait pas pourquoi il était si unique, lorsqu’il marchait dans les rues du village, il pouvait apercevoir les enfants qui jouaient entre eux sous les yeux de leurs familles qui riaient, ils partageaient des jours heureux. Mais lorsque le jeune garçon se rapprochait d’eux, les parents intervenaient vivement, tonnant au Legend de partir d’un regard renfrogné. Lorsqu’il était dans la maison familiale, Silver était tout le temps consigné dans sa chambre. Celle-ci était étriquée, il n’avait qu’un lit dont le bois du sommier était des plus vétustes. Le matelas était abimé et couvert par un drap défraichi. La seule chose qui réjouissait le jeune garçon, c’était la petite fenêtre qui donnait sur la mer, il s’imaginait déjà être grand et quitter cette île pour ne jamais y revenir. Les premières années, Silver pleurait souvent face à la méchanceté incompressible des villageois et des membres de sa famille, mais il finit par apprendre à devenir fort et plus aucune larme ne coula sur son visage.

Quelques années plus tard, le jeune Silver avait gagné un peu en confiance en lui. Lorsqu’un villageois le perçait du regard, le petit garçon faisait face avec un grand sourire bien provocateur en réponse. Il était désormais hors de question de demeurer triste et il souhaitait vivre sa vie comme il en avait envie. Quand les membres de sa famille lui demandaient de faire des courses, il prenait l’argent et s’achetait plein de friandises. Lorsque son prétendu père lui disait de rester à la maison, il trouvait toujours un moyen pour s’enfuir et aller s’amuser. C’était devenu le rebelle du village et cette image avait faite de lui une personne cool pour les enfants de son âge qui venaient s’amuser avec lui. À quelques jours de ses dix ans, comme à son habitude, on ne comptait pas célébrer son anniversaire. Il avait décidé quelques mois auparavant que cette fois-ci, les choses changeraient. Quelque part à Barb’a Patia se trouvait un artisan spécialiste en feu d’artifice. Pendant plusieurs semaines, Silver avait observé discrètement l’artificier qui confectionnait des fusées, chandelles et autres. L’idée du Legend était d’apprendre quelques trucs afin d’organiser le plus bel anniversaire de sa vie. Le jour J, le jeune rebelle demeurait discret et avait un plan en tête, pour cela, il préférait attendre la nuit pour lancer le Silver’s Happy Birthday Show comme il aimait l’appeler. La plupart de ses copains lui demandaient ce qu’il préparait, mais il ne voulait en aucun cas leur répondre. Il craignait que l’un d’entre eux aille le répéter à ses parents. Bien qu’il ait désormais des amis et qu’il passait d’excellents moments avec eux et s’amusait beaucoup. Il en restait toujours méfiant et n’arrivait pas à leur faire complètement confiance. Mais ils allaient bientôt connaître son fameux plan.

Au coucher du soleil, Silver sortit silencieusement de la maison et se dirigea vers l’atelier de l’artificier. Il n’y avait personne et réussit à rentrer furtivement par une fenêtre, en grimpant l’arbre qui était à côté. À l’intérieur, il déroba plusieurs fusées, cascades et autres pétards. Ensuite, il ressortit comme il était entré et se dirigea vers l’hôtel de ville, la structure la plus haute de Barb’a Patia. À voir son regard qui pétillait, il exaltait simplement en imaginant ce qu’il allait faire. C’était à ses yeux sa revanche sur les habitants du village afin de leur montrer qu’il existait et sans l’aide de personne. En haut de la mairie, car il était très habile pour grimer toutes sortes d’obstacles, il affala le sac rempli de pétard et se souvenait de ce qu’il avait observé chez l’artisan. Lorsque tout eut été prêt, le manteau de la nuit avait recouvert la petite bourgade et le silence y régnait. C’est alors qu’il prit une profonde inspiration remplissant au maximum ses poumons pour enfin acclamer à Barb’a Patia son existence.

Habitants de Barb’a Patia !! JE SUIS SILVER !!!! J’ai DIX ANS !!! Et J’EXISTE !!!!!! Le Silver’s Happy Birthday Show peut commencer !!! LET’S ROCK !!!



Le jeune garçon avait crié si fort à en perdre sa voix. Tous les habitants du village sortirent de leurs maisons, surpris pour certains, enragés pour d’autres. Tous les enfants n’en crurent pas leurs oreilles et tout le monde fixait le jeune rebelle d’un air dubitatif. Le spectacle de Silver allait pouvoir commencer. Le jeune héros de cette histoire avait lancé six fusées qui éclatèrent dans une explosion de couleurs illuminant le ciel sombre. Six autres fusées fusèrent du toit de l’hôtel de ville. C’est alors que la deuxième partie de show allait débuter. Le jeune artificier de fortune alluma la chandelle des cascades. Lorsque celles-ci explosèrent, quatre piliers de feu s’élevèrent dans le ciel de Sapphiria, les villageois étaient ébahis devant un tel florilège de couleurs et de lumières. Enfin, Legend D. Silver mit en marche le clou du spectacle. Deux bombes d’artifices explosèrent formant des lettres aux couleurs de l’arc-en-ciel : HAPPY BIRTHDAY SILVER - TAMAYA. Tous les enfants acclamèrent Silver en criant Tamaya. Certains marines applaudissaient pour le spectacle qui avait été parfaitement réussit. Désormais, peu importait les conséquences, le jeune garçon était fier d’avoir réussi ce défi qui lui tenait tant à cœur et de plus, il n’avait rien à perdre, il haïssait déjà sa vie actuelle. Mais il se trompait, on pouvait toujours tomber plus bas, il allait l’apprendre à ses dépens.

Sous les ordres du maire, des membres de la marine se dirigèrent vers Silver pour l’arrêter. Lorsqu’il avait été descendu du bâtiment, le père adoptif se dirigea vers le lieu où étaient réunis les soldats qui détenaient le jeune garçon ainsi que le maire et un gradé de la marine. Ce que ne s’attendait pas le jeune rebelle, c’était que l’homme qu’il croyait être son père le traiter de pirate comme son véritable père. Pendant un instant, Silver n’arrivait pas à comprendre, la personne qui se trouvait devant lui n’était pas son véritable père ? Cette nouvelle l’avait quasi assommée. C’était le fils d’un pirate et pour la première fois de sa vie il entendit le nom de son vrai père, Legend D. Roy, l’homme qui avait attaqué Barb’a Patia. Il eut été pendant quelques secondes, content de savoir que la personne qui l’avait autant maltraité durant toutes ses années n’était pas son père. Cela sonnait comme la réponse à ses questions mais c’est après qu’il réalisa le fait d’être le fils d’un monstre qui avait lâchement attaqué le petit village de l’île de Sapphiria. Il comprenait enfin pourquoi tant de monde le haïssait et se demandait pourquoi avait il fallut qu’il hérite de cette vie misérable. En levant ses yeux sur les villageois, il vit des regards haineux comme ils l’avaient toujours été. Pour avoir pillé l’atelier de l’artificier, il avait été décidé de le mettre en détention d’une durée indéterminée et tous les habitants semblaient être réjouis de cette décision. Mais Legen D. Silver ne l’entendait pas ainsi. Il écrasa aussi fort qu’il le pouvait, le pied d’un des marines qui le tenait sans conviction, profitant de la surprise pour fuir. La seule idée qui lui venait en tête, était d’aller à la forêt où il pourrait enfin les semer. Il avait finalement réussi à distancer les hommes qui le poursuivaient. Mais qu’allait-il pouvoir faire au milieu de la forêt sauvage et glaciale de Sapphiria…

Chapitre deux : Survivre ou mourir

Pendant une semaine, les marines s’étaient mis à la recherche de Silver dans la forêt, mais sans résultat. Ils décidèrent par la suite de laisser tomber et de laisser le jeune fils de pirate seul au milieu des créatures qui peuplaient Sapphiria et son climat rigoureux. Les premiers temps, le jeune garçon se disait que face à l’environnement hostile qui l’entourait, la petite chambre où il vivait était comme un palace. Il avait un lit, des draps et une couverture. Désormais, il n’avait qu’une veste et allait devoir se débrouiller par n’importe quel moyen pour survivre. À Barb’a Patia, il n’y avait que les enfants qui s’inquiétaient pour le jeune rebelle, leurs parents étaient ravis et se disaient qu’Aomori, le nom de la forêt, allait accomplir ce qu’ils auraient tant voulu faire auparavant, ôter la vie de Silver. Quant à ce dernier, alors qu’il s’enfonçait dans les bois, il admirait les arbres qui s’épanouissaient depuis des lustres. Les arbres avaient un feuillage épais, hiver comme été. Il y avait une pression particulière dans ces bois. Une crête d’un vert profond, presque algue sombre, formait un couvre-chef au bois. C’était les arbres les plus anciens, ceux du centre de la forêt. Ils atteignaient une hauteur époustouflante. Le jeune garçon s’était demandé pourquoi personne n’avait fait des cabanes en leur sein. Il était clair qu'il allait devoir y penser car pendant un certain temps, il allait vivre dans cette forêt. Les premières semaines, il allait furtivement au village et tentait de voler tout ce qui pouvait lui être utile. Il avait réussi à dérober des couteaux, des couvertures, des balais ainsi que de la nourriture, pas de quoi le rassasier mais c’était mieux que rester affamé. Et lorsqu’il grimpait sur les arbres pour passer les nuits en sécurités, il se fabriquait des armes de fortunes en retirant les brosses des balais et en attachant les couteaux avec une corde. Il savait qu’il allait devoir chasser pour gagner des forces et survivre.

Ayant finalement préparé tout son équipement, il était temps pour lui de découvrir les joies de chasse en solitaire. Il conclut que la première chose à faire, était de s’attaquer aux petites proies en faisant attention de ne pas lui-même devenir une proie pour les quelques gigantesques carnivores qui vivaient dans la forêt. À Aomori, les lièvres pullulaient et Silver s’était mis à les chasser. Mais pour un chasseur sans la moindre expérience, même le plus petit gibier était difficile à traquer. Pendant plusieurs jours, il n’arrivait toujours pas à avoir la moindre proie et dormait souvent en étant affamé. C’est pour cela qu’il mit plus de cœur à l’ouvrage et au fil des échecs, il finit enfin par réussir. Le soir il alluma un feu et dégoulinait devant la viande qu’il cuisait. Il avait réussi à passer un palier dans sa vie, il était capable de se faire de la nourriture seul dans cette forêt hostile. Hostile, il allait comprendre pourquoi. Alors que le jeune rebelle profitait du petit festin qu’il avait devant lui, les odeurs qui émanaient de la cuisson se diffusèrent au gré du vent atteignant les grosses narines d’une créature immense, l’attirant vers le feu de camp qu’avait mis en place le futur pirate. Soudain, de l’ombre des arbres jaillit un gigantesque lion rugissant avec comme proie, le jeune garçon. Lorsque Silver saisi ce qui se passait, il eut le réflexe de lancer les deux lièvres qui restaient sur le félin et profita du court instant, où la fameuse créature avalait le petit encas, pour envoyer l’une des lances de fortune qu’il avait sur le grand carnivore et prit ses jambes à son cou. Cette nuit-là, il avait réussi à survivre et avait pris une nouvelle résolution, manger vite et changer de place. Le petit bonhomme apprenait de ses erreurs.

Cinq années s’étaient déroulées depuis l’incident du lion, cinq années de survie dans l’environnement hostile de la forêt de l’île de Sapphiria. Silver avait bien grandis, c’était désormais un jeune homme très fort. Au cours des dernières années, il avait réussi à apprivoiser les bois d’Aomori et arrivait à chasser toutes sortes de gibiers. Au milieu des hauts arbres du centre, il avait bâti une petite cabane très sympathique décorée avec des peaux d’animaux. On y trouvait toutes sortes d’objets, des lances, des machettes, des pièges qu’il avait fabriqué et même un petit lit douillé qu’il avait dérobé à Barb’a Patia. Il y avait toujours des choses manquantes un peu partout dans le village et tout le monde savait que le jeune rebelle en était la cause. Les villageois n’arrivaient pas à y croire, comment était-il capable de survivre seul dans un endroit aussi dangereux. Lorsque Silver chassait, il était capable de rester un moment, observateur de sa cible sans que cette dernière le repère. Il avait appris à marcher furtivement et à demeurer toujours en opposition du vent pour effacer ses odeurs. Et lorsqu’il avait à faire à des gorilles ou des ourses, il était assez fort pour les combattre en face à face au corps à corps ainsi que les battre. En ce qui concernait les créatures gigantesques, il avait l’art d’agir avec intelligence et instinct et était capable de concevoir de bon petits pièges. Il lui arrivait une à deux fois par ans de se faire un festin avec la viande de gros animaux. Il ne comptait pas pour autant continuer à vivre ici et n’arrêtait pas de s’imaginer prendre la mer et vivre de belles aventures. Il avait décidé qu’il serait pirate, comme son père, mais qu’il ne prendrait pas le même chemin que ce dernier. Il voulait désormais entrer dans la légende, comme l’avaient fait Gol D. Roger et l'empereur pirate Kaguya. Il avait tant entendu d’histoires à leur sujet alors qu’il habitait à Barb’a Patia.


Chapitre trois : Rencontre déterminante

Quelque part dans la forêt, il y avait un endroit que Silver évitait plus que tout, il l’appelait le cimetière des monstres. Alors qu’il explorait une fois les bois, il vit au pied de la montagne qui surplombait Sapphiria de très hauts arbres, bien plus élevés que ceux où il avait bâtis sa cabane. En voulant voir de plus près, il croisa la route d’un gigantesque ours blanc. Mais son expérience avait fait en sorte qu’il n’eut pas été repéré par la créature. C’était un véritable monstre et à sa simple vue, l’échine du jeune homme frissonna de peur. En continuant de marcher, il écarquilla les yeux lorsqu’il posa son regard sur de nombreuses carcasses d’animaux géants. Ce bout de forêt recelait l’animal le plus dangereux de Sapphiria. Mais depuis, Silver se sentait capable de se frotter au maître du cimetière des monstres. Le jeune homme avait un caractère assez particulier, il cherchait toujours à devenir plus fort et avait cette envie Incoercible de vouloir toujours tester ses limites, même si souvent cela demandait de mettre sa vie en danger. Le jour J, Silver prit une pelle, quelques coutelas ainsi que sa lance, qu’il l’avait fabriqué et qui était de bien meilleure qualité que tout ce qu’il avait fait. En arrivant aux abords du repère du gigantesque carnivore. Il prit une grande inspiration et empoigna la pelle afin de creuser un trou assez large qui immobiliserait quelque peu sa proie. Par la suite, il recouvrit le piège par quelques branches d’arbres à proximité. Le plan était basique, il fallait attirer le monstre et le faire tomber dans le trou, celui-ci n’était passez profond pour le faire tomber mais permettrait au moins au jeune chasseur de frapper avec ses armes. Mais dans chaque plan, il y avait une pincée d’inattendu et malheureusement pour Silver, il allait devoir faire avec. Après avoir attiré l’ours, ce dernier tomba dans le piège. Mais il semblait que le jeune Legend aurait dus creuser plus. Le grand mammifère pouvait encore bouger, réussissant à se tenir sur ses pattes arrière. Le jeune homme sentait que les choses tournaient mal mais qu’importait, il n’allait pas se laisser battre aussi facilement. Il lança les coutelas sur la partie qui tenait son adversaire debout afin de le déséquilibrer mais cela n’eut aucun effet, il n’avait qu’accentué la colère de l’animal au pelage dense et hirsute. C’est alors que l’une des pattes de l’ours s’écrasait sur Silver qu'une silhouette jaillit de l’ombre à grande vitesse, c’était un homme aux cheveux grisâtres tenant un sabre lorsqu’il trancha en deux la patte qui allait mettre fin à l’existence du jeune aventurier. Les deux hommes profitèrent de la douleur qu’éprouvait l’ours pour fuir du fameux cimetière des monstres.

Alors que le vieil homme emmenait Silver dans un endroit calme, ce dernier était impressionné par la puissance du sabreur. Réussir à trancher la patte d’un ours géant n’était pas donné à n’importe qui. Le jeune rebelle ne pensait qu’à une chose, demander à l’homme qu’il l’avait sauvé de lui apprendre le maniement des sabres. Lorsque les deux hommes s’arrêtèrent dans une clairière qui se dressait sur une butte. L’inconnu se présenta, il s’appelait Jake Flynn, c’était le lieutenant de la marine qui était à la tête de la base lors de l’attaque de Legend D. Roy. Il raconta à Silver comment les pirates avaient attaqué l’île et comment ils l’avaient crus mort au combat. Après l’échec cuisant face aux brigands, il avait préféré s’exiler loin de Barb’a Patia et vivait solitaire comme le faisait Silver par la suite. Le vieux Jake savait pertinemment à qui il l’avait à faire et contrairement aux villageois, il ne lui en voulait pas, sachant qu’il n’avait rien à voir avec tout ça. Il décida alors de prendre le jeune homme autant que disciple car à ses yeux, il fallait lui apprendre à se défendre sachant qu’il quitterait un jour Sapphiria. Quant à Silver, il bouillait de joie et d’impatience, il voulait absolument apprendre le kenjutsu pour devenir aussi fort ou même plus que l’homme qu’il l’avait sauvé.

La maison de Jake Flynn était de l’autre côté de la montagne. C’était une cabane bien plus grande que celle du jeune chasseur et se trouvait dans une plaine recouverte d’un manteau de neige immaculé. C’était aux yeux du vieil homme l’endroit parfait pour vivre mais aussi pour transmettre son enseignement. Les deux premières années, Silver avait entrainé physiquement et avait appris les bases du combat au corps à corps. La nuit, ils se regroupaient devant un feu en buvant du saké. Jake disait qu’il n’y avait pas d’âge pour boire. Un jour le vieux Flynn décida d’enseigner à son protégé toutes ses connaissances en navigations. Silver lui avait avoué qu’il souhaitait devenir pirate et cela n’a point dérangé le marine, il avait appris à le connaître et savait qu’il ne deviendrait pas comme son père. Plus les deux hommes passaient du temps, plus ils s’appréciaient.

Chapitre Quatre : Le retour d’un héros

Quelques années après la fameuse rencontre, Silver avait désormais dix-neuf ans et était devenu un bon bagarreur. La chasse était devenue d’autant plus facile et n’avait pas de mal à battre les gigantesques animaux. Quant au maître du cimetière, lorsque le jeune chasseur était allé pour se retenter ses chances, l’ours était déjà mort. La patte en moins ne l’avait pas aidé à survivre. Un jour d’été alors que le froid se faisait moins intense et la lumière du soleil plus présente, Silver entendit dans le village qu’un jeune homme de celui-ci qui avait quitté l’île pour s’engager dans la marine allait revenir fêter sa promotion. Il venait d’avoir été nommé commandant et cela avait fait de lui un héros à Barb’a Patia. Le legen qui pouvait être curieux à certaines reprises pensait espionner l’arrivée de l’officier de la marine. Le jour J, un navire de la marine stationna dans la baie de Sapphiria et plusieurs barques se détachèrent de lui pour se diriger vers le port de la petite bourgade. Le commandant semblait plutôt riche d’après ce qu’observait Silver, il avait apporté avec lui des cadeaux pour les villageois. Il y avait des fruits exotiques et toutes sortes d’objets de valeur. Les villageois avaient préparé une célébration en son honneur qui allait se dérouler la nuit. Au fil du temps, le jeune rebelle avait pris l’habitude de dérober toutes sortes de choses aux villageois. Et face à la richesse du héros local qui alla se reposer dans l’une des plus belles demeures de Barb’a Patia, c’était une bonne occasion pour aller visiter cette fameuse maison. Silver cherchait tout ce qui pouvait l’aider à quitter l’île, et avec de l’argent, son départ pourrait être organisé. C’était parti encore une fois pour une petite opération secrète de nuit. Il attendrait le moment où le commandant irait à la fête pour lancer son opération. Jake avait bien essayé de l’en empêcher mais rien n’arrivait à retenir le futur pirate.

Sous le manteau de la nuit alors que la célébration battait son plein, Silver se dirigea vers Barb’a Patia. Il n’avait emmené sur lui qu’un sac où il mettrait les objets dérobés. Arrivé près de la fameuse maison qui était surveillée par deux soldats. Le jeune voleur grimpa furtivement le mur et réussit à rentrer par une fenêtre entrouverte. Dans la bâtisse, il n’y avait personne, tous étaient dans la fête, c’était véritablement une excellente occasion pour voler un gradé de la marine. Il n’eut pas de mal à trouver la chambre du héros local car c’était la plus grande chambre de la maison. En entrant dans la chambre, Silver demeura contemplatif faces aux trésors qui s’y trouvaient. On y trouvait aussi or, articles de valeur, un log pose ainsi qu’une sacoche remplie de berrys. Mais ce qui intriguait le plus le Legend, c’était un petit coffre fait de bois garnit qui était verrouillé par un cadenas. Il était clair pour Silver qu’il y avait un objet de valeur à l’intérieur. Au lieu d’attendre de retourner à la cabane pour voir ce qu’il y avait, il décida de chercher la clef afin d’assouvir sa curiosité insatiable. Après une dizaine de minutes, il ne trouvait toujours pas la clef, il était loin de se douter que le commandant ne sortait jamais sans cette clef. Il décida alors de forcer le cadenas, après deux coups qui éveillèrent le doute chez les gardes, il avait réussis à ouvrir le coffre. Ce dernier ne contenait qu’un simple fruit, bien que sa forme fût assez originale. Ce fruit très exotique devait valoir une fortune pensait Silver mais contrairement aux idées reçues, ce n’était pas une personne vénale. Sans la moindre hésitation, il l’avala et finalement, il n’était pas si spécial. Il ne savait pas encore qu’il venait de manger un fruit du démon. Il ne connaissait même pas leur existence. Un des gardes qui croyait avoir entendu un entrechoquement de métal à l’intérieur de la demeure, avait décidé d’aller jeter un coup d’œil. Finalement il n’y avait rien à signaler. Seul le commandant comprendrait le contraire désormais en ne retrouvant plus son log pose, sa sacoche ainsi que fruit qui était dans son coffre. Legend D. Silver était déjà loin du village se dirigeant vers la cabane de Jake Flynn. Ah oui… Le marine n’allait également pas retrouver une bouteille de rhum qui se trouvait dans sa chambre. Fallait bien que les deux loups solitaires puissent fêter ce qu’avait donné la pêche.

Chapitre Cinq : Le départ du véritable héros

La soirée qui fêtait le casse de la maison de l’officier de la marine datait d’une année désormais. Le héros local avait fait fouiller la forêt mais sans résultat. Il n’avait pas réussi à retrouver l’homme qui l’avait volé et dû se résoudre à quitter l’île. Durant cette année-là, Silver s’était mis à fabriquer une petite embarcation avec l’aide du vieux Jake. Ce bateau allait lui permettre de quitter Sapphiria pour partir à l’aventure. Il avait le log pose pour pouvoir naviguer et assez de connaissances en navigation pour ne pas se perdre dans l’immensité de GrandLine. Silver devait donc atteindre la prochaine île et se mettre à la recherche de nakamas. Le vieux Flynn avait expliqué un peu la situation politique à l’extérieur, et lui disait qu’il y avait de très puissants personnages sur les mers et que la marine était des plus terrifiantes. Au lieu d’être effrayé, Silver jubilait et se voyait déjà presque comme le futur seigneur des pirates. Son rêve était de marquer son nom d’une encre indélébile dans la légende bien que Jake trouvait ça un peu trop optimiste à ses yeux. Le grand jour arriva finalement. Le soleil brillait sur l’île hivernale et le vent n’était pas trop fort. Silver avait choisi le jour de son anniversaire pour quitter l’île. Il avait vécu vingt années dans l’île. Il avait dû grandir sous le regard plein de rancunes des habitants de Barb’a Patia jusqu’à son dixième anniversaire où il apprit la vérité sur son père. Il avait dû par la suite apprendre à survivre seul au sein de l’environnement hostile d’Aomori mais grâce à sa rencontre avec Jake Flynn, celui qui lui avait tout appris, c’était désormais devenu un homme, prêt à assumer ses rêves et à aller à l’aventure et découvrir ce qui le destin lui réservait. Le regard scintillant de détermination observait l’horizon, Silver allait devoir encore se tester et dépasser ses limites. Devenant peut-être un jour, le seigneur des pirates. L’embarcation qu’il avait bâtie avait été mise à l’eau. C’était une barque de moyenne taille avec un mat et un voile de fortune. Le jeune rebelle salua une dernière fois l’homme qu’il l’avait aidé et embarqua enfin sur le petit navire se laissant tanguer au gré du vent. À proximité du port de Barb’a Patia, le jeune pirate inspira profondément et tonna de toutes ses forces.

Legend D. Silver vous salue !!!!



Log pose accroché au tour du poignet de son bras droit. Il était temps pour Legend D. Silver de concrétiser ses rêves. Néanmoins, l’embarcation ne fit pas long feu et le log pose avait disparu dans les profondeurs de GrandLine. Désormais, Silver se trouvait à bord d’un navire en direction d’East Blue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 22


Feuille de personnage
Niveau:
39/100  (39/100)
Expérience:
0/1500  (0/1500)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Présentation de Legend Silver    Ven 15 Fév - 21:21

Description :
¤ La Qualité :
[4/5] -> Orthographe, Conjugaison, Grammaire : Fautes élémentaires de la langue française.
[3/5] -> Vocabulaire, Construction Syntaxique : Construction des phrases, répétitions...
¤ La Quantité :
[2/4] -> Nombre de Mots : Maximum de lignes fixé à 800.
[1/2] -> Aération du Texte : Un paragraphe toutes les 20 lignes minimum, 50 lignes maximum.
¤ L'Originalité :
[2/4] -> Les Précisions : Donner beaucoup de détails aide le lecteur à se repérer.
¤ Sous-total : [12/20]

J’ai largement reconnut Luffy dans son personnage, dans son caractère joyeux, sociable, prompt à s’emporter etc. Et, les descriptions sont là pour le physique, et le mental, quelques marques distinctives personnelles à ton personnages auraient été les bienvenues… Pour le reste, c’est assez bien écrit, ça ne m’a pas arraché les yeux, donc ça mérite la moyenne, mais ça reste assez bateau, fais attention à cela…

Histoire :
¤ La Qualité :
[2/3] -> Orthographe, Conjugaison, Grammaire : Fautes élémentaires de la langue française.
[1/3] -> Vocabulaire, Construction Syntaxique : Construction des phrases, répétitions...
[3/6] -> Histoire, Parcours et Logique Logique de l'histoire pour les personnages, les lieux, les déplacements...
¤ La Quantité :
[5/5] -> Nombre de Mots Maximum de lignes fixé à 1000.
[3/3] -> Aération du Texte : Un paragraphe toutes les 20 lignes minimum, 50 lignes maximum.
¤ L'Originalité :
[2/2] -> Les Précisions : Donner beaucoup de détails aide le lecteur à se repérer.
[1/2] -> Le Personnage : Originalité du personnage : physique ou caractère.
[3/6] -> L'Histoire : Originalité de la trame.
¤ Sous-total : [20/30]

Une histoire assez bateau au final, je dois avouer. Les incohérences parsemées dans le texte font tiquer régulièrement (l’exemple du lion qui ne t’attaque pas pour deux pauvres lièvres et une lance jetée à l’aveuglette démontre assez bien de la chose). Quelques expressions bizarres (tu confonds « autant » et « en temps » par exemple)… Et parfois, ça traîne un peu en longueur (au début surtout en fait).
Pour les côtés positifs, c’est assez long, pas trop mal présenté et découpé, et ça pique pas les yeux au niveau de l’orthographe, ce qui est toujours agréable pour lire quelqu’un.

Général :
¤ La Qualité :
[7/8] -> Orthographe, Conjugaison, Grammaire : Fautes élémentaires de la langue française.
[5/7] -> Vocabulaire, Construction Syntaxique : Construction des phrases, répétitions...
[5/8] -> Histoire, Parcours et Logique : Logique de l'histoire pour les personnages, les lieux, les déplacements...
¤ La Quantité :
[7/9] -> Nombre de Mots : Maximum de lignes fixé à 1500.
[5/6] -> Aération du Texte : Un paragraphe toutes les 20 lignes minimum, 50 lignes maximum.
¤ L'Originalité :
[2/3] -> Les Précisions : Donner beaucoup de détails aide le lecteur à se repérer.
[2/4] -> Le Personnage : Originalité du personnage : physique ou caractère.
[2/5] -> L'Histoire : Originalité de la trame.
Sous-total : [35/50]

Total : [67/5] : [13/20] : Niveau 26
Bonus : [2/5] Niveaux : Appréciation personnelle et subjective du correcteur. Vous pouvez glisser quelques anecdotes humoristiques pour améliorer cette note.

Bon, la fiche est assez classique, mais pour autant pas désagréable à lire. L’obtention de fruit du démon me pose quelques problèmes, je ne comprends pas vraiment ce que fait ce marine avec cet objet en revenant chez lui pour fêter sa promotion, sachant que c’est suffisamment rare pour qu’il n’ai certainement pas l’envie de l’offrir à quelqu’un.
En somme, la fiche est un peu plate, et c’est dommage il faut bien l’avouer, mais au moins elle n’est pas non plus dans l’autre sens, c’est pas trop moche niveau langue, et ton histoire est assez développée.
Tu finis donc niveau 28, je ne puis par contre te donner ton fruit, choisis-en un autre jusqu’au niveau 7 je te prie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Capitaine Pirate
Legend Silver
Capitaine Pirate
Messages : 4


Feuille de personnage
Niveau:
28/100  (28/100)
Expérience:
0/1500  (0/1500)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Présentation de Legend Silver    Ven 15 Fév - 21:26

ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Capitaine Pirate
Legend Silver
Capitaine Pirate
Messages : 4


Feuille de personnage
Niveau:
28/100  (28/100)
Expérience:
0/1500  (0/1500)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Présentation de Legend Silver    Sam 16 Fév - 14:10

Désolée du double post voici le fruit que je choisis : Gomu Gomu No Mi | Fruit du Caoutchoutier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Présentation de Legend Silver    

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Legend Silver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Prologue - Les Protagonistes :: Préambule des Adhérents :: Présentations Ratifiées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com